// ARCHITECTE, UN HOMME SF -de science et de fiction-

Blade Runner Source : internet

rose ou sont les archis

Consommatrice assidue de science-fiction depuis quelques mois, ma fascination pour le genre me pousse à contempler avec admiration les villes imaginées. Paysages garguantuesques toute en verticalité bétonnée ou ville-bulle sans ciel, c’est dernièrement chez I. Asimov dans les Casernes d’acier, tome 4 du cycle des Robots, que je me suis plongée dans une ville futuriste.

A cette lecture, une question s’est posée à moi : Asimov était certes un scientifique biochimiste armé pour réfléchir à la robotique, mais était-il architecte pour imaginer une ville si complexe et réelle ? Et d’ailleurs, qu’en est-il de tous les films SF qui rivalisent de vues plongeants sur des cités futuristes : leurs équipes comprennent-elles des architectes ?

Source : internet

Isaac Asimov, sur son trône

L’ARCHITECTE – UN PERSONNAGE TRÈS SF

En commençant à réfléchir à la question, je me rassure vite en constatant que le mot « architecte » n’est pas étranger à l’univers SF. Dans Matrix Reloaded, l’architecte est le créateur du réseau laissant à Neo le choix de son destin (remettre à zéro la Matrice ou sauver ses amis -au risque de la destruction de Zion- pour faire vite). Dans Inception, une architecte rejoint Don Cobb pour l’aider à concevoir l’architecture des niveaux de rêves dans lesquels vont évoluer les autres membres de son équipe.

Dans ces deux exemples, l’architecte est une personne qui construit et dessine une structure propre à la vie (humaine ou informatique). Ces représentations assimilent deux caractères à l’architecte : l’isolation du génie concepteur et la créativité féconde.

L’Architecte de Matrix se trouve en effet en dehors de l’action, isolée dans une salle de surveillance depuis laquelle il observe, passif, le monde qu’il a crée. Ce sentiment d’en dehors du monde lui confère de créateur tout puissant, lui proche du divin que de la mission d’intérêt public.

Chez C. Nolan, l’architecte est une personne somme toute normale mais dotée de grandes capacités pour le dessin et la représentation dans l’espace. Ainsi Ariane (Ellen Page dans le film), nous fait voyager des univers imagés, réalistes ou inventés. Ces qualités sont évidemment plus en accord avec celles que je présume pour mon métier.

Source : internet

L’Architecte, Matrix Reloaded

L’IMAGINATION DÉBRIDÉE

Dans le reste de la SF, la modernité des villes n’est pas spécifiquement questionnée ou identifiée à l’action d’un professionnel. Les évolutions des villes sont davantage décrites comme simultané de la transformation des sociétés et des modes de vie de ses habitants, ce qui est à la fois très réaliste et très pratique pour rentrer au plus vite dans le cœur de l’intrigue.

Cependant, il n’en est pas moins que les villes de SF sont toutes des mondes à part, fantasmatiques et ultra-créatives. Décrites avec des mots, dessinées dans des cases de BD ou modélisées en images de synthèse, les villes de SF nous emmènent faire de grands voyages au milieu de paysages imaginaires. Que l’ouvrage soit destiné à une utopie ou une dystopie, je trouve autant de plaisir à mesurer le délire créateur des personnes qui leurs ont donné naissance.

M’interrogeant sur la formation de ceux qui engendrent ces décors et images, j’ai repensé que des petites annonces de ce genre circulaient en école d’archi. L’une d’entre elles notamment m’avait valu (avec Anastasia) de participer à l’œuvre de l’artiste M. Kelley pour l’exposition Dreamlands, installée à Beaubourg en 2010. Intégrés au sein de la scéno, nous étions chargés de construire en direct une maquette géante de la ville de Superman, Kandor Con, capitale de Krypton. Dans ces conditions, c’est bien des archis (jeunes et en formation car pas chers et disponibles) qu’on était venu chercher pour leurs compétences de maquettistes et leur imagination.

Source : internet

La ville du futur selon S. Spielberg, A.I.

Source internet

Coruscant, il y a bien longtemps sur une galaxie lointaine, très lointaine …

L’EXERCICE DU MÉTIER

Aujourd’hui, dans le quotidien de l’agence, je me sens pourtant assez éloignée de ces fulgurances et plus proches de questions architecturales très prosaïques. Il ne faut pas moins d’esprit créatif pour sortir de problèmes structurels ou économiques, mais le résultat est néanmoins différents.

Les conceptions de certains archis pourraient ressembler à de la SF réalisée. Je pense au travail de BIG notamment, dont les bâtiments émergent du sol selon des lignes conceptuelles, presque logomatiques, ou encore à celui épuré et gigantesque de Zaha Hadid. Ces constructions m’interrogent, elles me semblent anachroniques, hors du temps, de notre temps. Avons-nous fait un bond trop vite dans le futur ?

La capacité d’anticipation est un des essentiels de notre métier (notion chère à Roncayolo). Chaque projet consiste à projeter sur un site existant des pratiques qui n’existent pas encore et qui se modifieront pendant tout le temps de vie du bâtiment. Il est donc nécessaire de stimuler cette faculté d’imaginaire et d’anticipation. Réfléchir, écrire, dessiner, chacun son arme tant que notre esprit se projette en avant et s’amuse à imaginer des objets qui pourraient être. Mais attention, si sur le papier les plus délires sont permis, dans la réalité, la pudeur reste de mise, car voudriez-vous vraiment vivre sur Coruscant?

Source : internet

La ville de demain par BIG. Beach Resort Hualien, Taiwan.

source internet

Beko Building par Zaha Hadid. Belgrade

//CDu

Le petit son de l’article : Marbel Rocel – My bed (Nico Pusch Bootleg Remix)

Images – Source : internet
Publicités

5 réflexions sur “// ARCHITECTE, UN HOMME SF -de science et de fiction-

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s