// PRÊT POUR L’ÉTÉ SELON APG

Archilife par Federico Babina

Quelques conseils coups de cœur depuis mon lieu de villégiature estivale pour vous emmener en voyage à travers quelques livres, films et sites incontournables d’après moi.

Je vous souhaite une bonne découverte et de bonnes vacances !

 3 LIVRES

Passagère du silence de Fabienne Verdier

Un ouvrage qui nous emmène en voyage à la découverte de la culture chinoise des années 90 à travers l’apprentissage d’une jeune peintre calligraphe française. Fabienne Verdier nous raconte son enseignement aux beaux arts dans le Sichuan auprès de grands Maîtres, enseignement de plus de 10 ans dans ce grand pays fermé et nous fait partager son amour pour la peinture. Cette œuvre a été ma très belle surprise 2014, à la fois d’un écrivain et d’une peintre, je vous invite d’ailleurs à consulter son travail sur son site. Un livre fort et touchant témoignant d’une belle introspection.

Compartiments pour dames de Anita Nair

Un autre voyage asiatique mais en Inde cette fois. Anita Nair nous embarque en train dans le sud de l’Inde dans un compartiment pour dames et dresse le portrait de plusieurs femmes. Des femmes de milieux et d’âges différents que le personnage principal rencontre et à qui elle laisse la parole. Dans ce compartiment ce sont les confrontations des histoires et des points de vue qui aideront l’héroïne à faire le voyage de sa vie, celui vers la liberté.

Un regard acéré sur la société indienne contemporaine et sur le statut à la fois des femmes et des hommes.

Nuit de Edgar Hillsenrath

Un texte sombre et bouleversant. J’avais déjà lu un des ouvrages de l’auteur, Fuck America dont le ton cru et vif m’avait particulièrement touché. Ici on plonge dans l’horreur d’un ghetto roumain lors de la 2nd guerre mondiale où pas une fois la figure du SS n’apparait ; Hillsenrath témoigne crûment de l’état de survie d’hommes et de femmes obligés de vivre entre les murs. Un témoignage violent et poignant où quelques lueurs d’espoirs apparaissent dans ce chaos de misère, à travers l’histoire de personnages forts, cruels et beaux à la fois. Ames sensibles s’abstenir.

 

3 FILMS

Les moisson du futur de Marie-Monique Robin

Un très chouette reportage plein d’espoir sur des méthodes de production agricole alternatives autour du globe. Après ses reportages chocs « Le monde selon Monsanto » et « Notre poisons quotidien », Marie Monique Robin nous livre ici un reportage qui replace le paysan comme rôle-clé dans l’avenir de l’homme. A travers des portraits d’individus en tout genre (agronomes, paysans, responsables politiques, économistes), la journaliste mène l’enquête sur ceux qui reprennent le pouvoir et inventent un nouveau modèle agricole et commercial.

 Fish Tank d’Andrea Arnold

Au cœur d’une banlieue sordide d’Angleterre se joue le destin d’une gamine rebelle, grossière et bagarreuse mais passionnée de danse hip hop. Sa mère irresponsable fricote avec un nouveau boyfriend un peu paumé et qui se la joue beau gosse (Michael Fassbender torse nu, ça en jette pas mal quand on a 15 ans). Ce nouveau type va offrir à la jeune ado un espoir inattendu quand il l’a poussera à développer son unique passion, pour le meilleur et pour le pire.

J’ai adoré les personnages, Katie Jervis est fabuleuse, le rythme lent et sous pression est un délice, la mise en scène est violente et touchante. Bref, un bon moment en perspective, qui mêle tableau social et poésie.

Printemps, été, automne, hiver… et printemps de Kim Ki-duk

L’intrigue se passe en Corée du sud, dans un petit temple bouddhiste flottant sur un lac perdu dans la montagne. Nous suivons la vie d’un moine et de son élève, un petit garçon que l’on verra grandir au fil des saisons. Des saisons qui symbolisent les grands âges de la vie, la diversité des émotions, le chemin de la maturité et de la pleine conscience. Il s’agit ici d’un conte philosophique dont le rythme est excessivement lent et silencieux, les dialogues sont furtifs, la place est laissée au bruit du vent dans les feuilles, de l’eau, au miaulement du chat, au grincement des portes. Le cinéaste filme ici ce qui ne se voit pas. Les plans sont superbes et nous font plonger dans un univers onirique et fascinant.

 

3 BALADES

A la découverte des villages médiévaux des gorges de l’Aveyron – Tarn –  et – Garonne (Midi-Pyrénées)

Une jolie balade entre Saint-Antonin Noble Val, Bruniquel, Penne et Montricoux. Ce sont de superbes bastides fleuries surmontant les gorges sinueuses de l’Aveyron qui s’offrent à nous, elles sont toutes remarquablement restaurées. Ici se mêlent à la fois histoire, nature et sport, il est possible de faire du canoë et de se baigner. C’est là-bas que j’aime me promener, ce sont pour moi des sites incontournables pleins de poésies. Des sites qui nous font voyager dans le temps loin de la foule et du bruit.

Gruissan, ses salins et sa garrigue – Aude (Languedoc-Roussillon)

Lieu privilégié pour prendre un bon bol d’air marin quand l’envie me prend. Gruissan est entre la mer et les étangs de Narbonne, construit de façon circulaire, le centre ancien à un air particulier avec sa petite tour en hauteur au milieu de l’eau. Les salins aux teintes roses qui s’étalent à perte de vue offrent un cadre idyllique pour la dégustation d’huitre fraichement ramassées (Je conseille vivement le restaurant de la Cambuse du Saugnier) mais aussi pour une belle balade complétée par la découverte de la garrigue en arrière plan, et les baraques de pêcheurs le long de l’Etang de Gruissan. Ressourcement garantit !

La balade au borde de l’eau entre les plages privées de Cabasson et de l’Estagnol  – Var- Région Paca

Ce sont pour moi des sites incontournables car ceux de mon enfance. Si la côte d’Azur est presque couverte de béton, il y a bien une exception et elle est ici entre Toulon et Saint-Tropez. Des pinèdes au bord de l’eau farouchement gardées par des propriétaires de vignes, producteurs de vin, qui font certes payer l’accès aux plages mais qui assurent aussi la préservation de plusieurs dizaines de kilomètres de nature les pieds dans l’eau. La balade commence sur la plage de Cabasson en face du Fort de Brégançon et se poursuit jusqu’à la place de l’Estagnole où il sera bon de faire une halte déjeuner dans un des deux restaurants de la pinède avant de faire demi tour. En chemin où l’on pourra se baigner dans une eau transparente et bronzer sur un sable blanc et fin en découvrant à notre gré petits ports et jolies plages.

//APG

Image d’en-tête: Archilife de Federico Babina

Le petit son de l’été: Elliphan Ft. Ras Fraser Jr – « Music is life » http://www.youtube.com/watch?v=q3nPJSrVeLE

Publicités

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s