// UN PEU D’ARCHITECTURE DISCRÈTE

2 Eutalie Treize-Vents Donnet Tresse Architectes

Image à la une de La belle architecture sur Site et Cité, atelier d'écriture pour jeunes architectes

Ces dernières semaines, l’actualité nous a donné plusieurs occasions de trembler de rage ou de peur. Pour s’échapper un instant de ces réalités, Site[et]Cité vous propose aujourd’hui une occasion d’évasion.

L’architecture est un art plaisant, qui peut offrir de beaux moments de grâce. Bien souvent, sont mis sur le devant de la scène des bâtiments délibérément ambitieux et tape à l’œil. Les lignes filent, les façades sont immaculées, les matériaux, les couleurs ou la volumétrie, il y a toujours quelque chose qui détonnent et marquent l’arrêt en mode « wao ça c’est un projet d’architecte ». Mais après vient le contrecoup « wao ça a dû coûter cher ».

Ces beaux projets sont très intéressants et fascinants (qui parlait ici encore de l’horizon des tours françaises ?), mais ils ne résument pas les compétences demandées pour faire un bon projet. Une bonne architecture n’est pas nécessairement ostentatoire, elle peut être aussi qualitative en portant son attention sur des conditions plus discrètes, mais non moins créatives et ingénieuses.

Le travail sur l’insertion urbaine ou paysagère, l’optimisation d’un espace intérieur confortable et fonctionnel, la finesse de la mise en œuvre, le réemploi de matériaux traditionnels … Plein d’items peuvent être la bataille d’un architecte pour valoriser un projet d’aménagement ou de construction, et par là-même le paysage dont il fait parti. La discrétion et la modestie sont deux qualités qui n’endommagent pas la création et le plaisir. La démonstration par l’exemple.

 

L’ÉDUCATION PAR L’EXEMPLE

La construction est une notion qu’on apprend dès le plus jeune âge avec les jeux dits de construction justement, type Kapla. On expérimente l’équilibre avec des cubes pour bâtir des premiers châteaux. Mais qu’en est-il de l’architecture ? Y sommes-nous éduqués ? Est-ce qu’on ne devrait pas l’être ?

Dans certains pays, plus au nord vous l’aurez déjà imaginé, l’école est mise à contribution et pratiquent des cours d’initiation à l’architecture. Comme par hasard, dans ces mêmes pays, on constate un automatisme : engager un architecte pour tout projet de construction, et même, engager un paysagiste pour tout projet de jardin. Je suis persuadée du lien ..

La promotion de l’architecture est une valeur essentielle dans ce processus d’initiation pour éduquer par l’exemple. Néanmoins si l’on veut qu’elle soit vertueuse, il convient de réfléchir un instant aux images que l’on montre et à ce qu’elles communiquent. Nous avions déjà évoqué dans No Man’s land combien la mode des photographies d’architecture épurées et surtout dépeuplées causait une rupture, empêchant la projection de soi dans les projets présentés.

Si l’objectif est d’impliquer l’habitant et de l’inviter à se sentir concerné, il me semble important de mettre la lumière sur des exemples d’architectures à petite échelle. Bien pensées et ingénieuses, mais accessibles et donc envieuses.

 

LES ARCHITECTURES CONTEMPORAINES

Il existe certainement plusieurs applications qui énumèrent comme ça des projets d’architecture loin des canaux des archi-stars. Dans mes petites références, il y en a une qui rassemble à mes yeux un large panel d’exemples stimulants : le site internet archicontemporaine.org.

Initié par le Réseau des Maisons de l’Architecture, le groupement rassemble des architectes sur tout le territoire français, et même maintenant sur les territoires francophones, et offre alors un large panorama en images (c’est leur sous-titre) de la production architecturale contemporaine.

A travers cette bibliothèque, on peut voir les visages multiples des formes architecturales possibles, tantôt sculpturales, tantôt modestes. Cela est particulièrement vrai dans la rubrique Habitat, puisque les projets de logement privé sont plus facilement dédouanés des ambitions d’image et de politique des maîtres d’œuvre. Dans ce référencement, il est très appréciable aussi d’avoir les informations concernant le projet : l’architecte et son contact (même si les hyperliens e-mail contact ne fonctionnement pas chez moi …), l’adresse, la surface et le coût des travaux. Ces éléments donnent toutes les conditions pour se projeter totalement dans le projet.

Ci-dessous donc, quelques exemples sélectionnés par mes soins. A chacun son compte, mais je reste focalisée sur ceux qu’on médiatise moins souvent et qui sont pourtant des architectures à la portée de tous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

// CDu

 

Le petit son de l’article : Bibi Bourelly – « Ego »

Publicités

Une réflexion sur “// UN PEU D’ARCHITECTURE DISCRÈTE

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s