// PRÊT POUR L’ÉTÉ SELON GRÉGOIRE BRUZULIER

Nous poursuivons le voyage culturel de cet été en faisant le point sur ce qui nous a nourrit durant ces derniers mois et en le partageant avec vous. Après les conseils d’APG, à mon tour de me livrer à l’exercice!

Durant trois semaines, nous publierons l’un après l’autre nos conseils d’été afin, nous l’espérons, pouvoir vous faire voyager un peu !

3 PODCASTS

Interception – 12 jours dans la vie d’un réfugié par Pascal Dervieux, Lionel Thompson et Vanessa Descouraux sur France Inter.

Il s’agit d’une rediffusion d’un reportage de l’année passée (septembre 2015 je crois). L’auditeur est plongé pendant près d’une heure dans le parcours d’une famille de réfugiés syriens qui tentent de rejoindre la Suède. Le reportage projette sans condition dans une réalité méconnue, ou pire, ignorée. Les réfugiés quittent leur pays parce qu’ils y sont contraints, parce qu’ils n’ont plus le choix. Ils payent le péage à Charon pour passer sur l’autre rive du Styx où une forme de hasard les attend, quand ce n’est pas la mort. Loin des réalités bureaucratiques de la gestion de crise des réfugiés, les mots des réfugiés en disent bien plus sur la situation que quelques déclarations officielles où le mot quotas remplace trop souvent celui d’humain. C’est à la fois une invitation à se sentir concerné et une ouverture d’esprit vers un phénomène que nous ne connaissons pas, vraiment pas.

https://www.franceinter.fr/emissions/interception

 

Le temps d’un bivouac – émission du 19 juillet 2016 – par Daniel Fiévet sur France Inter

Deux invités pour cette émission qui appelle au voyage. Le premier, François Couplan, spécialiste des plantes sauvages et de leur utilisation, nous transporte dans un art qui refait surface : l’herboristerie. Ces plantes qui nous entourent et que nous ignorons, mais qui constituent autant de remèdes et de formes de médecine douce. De l’ortie à la verveine, l’invité nous emmène avec lui dans un jardin des sens et des propriétés qui n’est pas si loin de chez nous. Le deuxième invité, Manuel Herero, raconte, au travers de ses expériences de reporter pour des émissions de Canal +, les différentes formes que peuvent prendre le sport dans les pays. Au-delà des nouveaux sports que l’on peut découvrir, l’invité aborde le sport comme le pendant d’une société ou d’une culture, comme une ouverture possible sur le monde et l’autre. Une émission éclectique pour le plaisir d’apprendre et de voyager.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-temps-d-un-bivouac/le-temps-d-un-bivouac-19-juillet-2016

 

Le sens des mots – une émission de CanalAcadémie

La webradio de l’Institut de France a cessé d’enregistrer des émissions depuis 2013 environ, mais toutes les émissions sont disponibles en podcasts, et nombreuses d’entre elles méritent le détour ! Le sens des mots est une émission courte qui propose de décrypter une expression linguistique, souvent courante. Il ne s’agit pas tant d’étymologie que d’histoire ou d’interprétation. Le format de l’émission et le thème se prêtent très bien à des petites pauses estivales.

http://www.canalacademie.com/idr127-Le-sens-des-mots-.html?var_recherche=Les%20mots

 

 3 ARCHITECTURES

Le Centre International d’Art et du Paysage – Ile de Vassivière

Perdue au cœur du Limousin, cette ile née de la création d’un lac artificiel après la construction d’un barrage, a fait l’objet d’un projet artistique et culturel ambitieux, auquel ont participé les architectes Aldo Rossi et Xavier Fabre. L’italien et le Suisse ont conçu le bâtiment qui accueille le musée, la librairie ainsi qu’un immense phare qui permet d’admirer toute l’ile. Le projet ne repose pas uniquement sur l’architecture, mais sur une performance artistique à l’échelle de toute l’ile, qui mêle œuvre d’art in situ, vieilles bâtisses réhabilitées, construction nouvelle et aménagement paysager. Ce n’est pas très loin, pas très cher, et ça vaut le détour. En ce moment à lieu une exposition sur les 25 ans du CIAP à Vassivière.

 

Le groupe scolaire Les Moulins – Barbentane (Provence)

Rien de bien grandiloquent, mais un sujet que nous abordons souvent sur Site[et]Cité, la cohabitation de l’architecture contemporaine et du patrimoine ancien ! La petite cité de Barbentane, dans les Bouches-du-Rhône, est une ville médiévale perchée sur la Montagnette, un éperon rocheux qui domine la Durance. Avec sa tour de guet, son église et ses rues escarpées, le village est pittoresque. Il y a quelques années, l’architecte marseillais François Tourneur a conçu un projet de nouveau groupe scolaire qui a pris place en face de la tour de guet, sur les hauteurs de la Montagnette. Problématique d’insertion et d’intégration, le projet a tenté de répondre à tous ces enjeux, en partenariat avec les élus, les riverains et l’ABF. Le projet a fait polémique à l’époque, mais le résultat est plutôt convainquant, avec un parti architectural intéressant de cours fermées et de façade bois répondant aux pins du site.

 

La cathédrale Sainte-Marie de Girona (en Espagne, dans la Catalogne médiévale)

Une ville perchée dans les contreforts des Pyrénées, une cathédrale située sur le plus haut point de la ville, une volée de marches à n’en plus finir, un portail d’inspiration classique et surtout, un parfait décor pour le parvis du Septuaire de Port-Réal. Si si, la cathédrale de Girona a servi de décor à la célèbre série Game of Thrones. Une raison de plus pour aller visiter la ville, fort jolie au demeurant, et pour regarder la série !

 

3 LIVRES

Le livre du Graal tome I Jospeh d’Arimathie – Merlin – Les Premiers Faits du roi Ahthur – « Bibliothèque de la Pléiade », ed. Gallimard, 2001

Une des œuvres majeures de la littérature française du XIIIe siècle, un récit – un mythe – fondateur de la chevalerie chrétienne et de toute une littérature satellite. Pourtant, nous avons peu l’occasion de revenir aux textes sources. Pour un été épique et chevaleresque, cette édition bilingue permet de se replonger dans l’histoire des chevaliers de la table ronde, du roi Arthur, de la fondation d’un mythe que nous pensons bien connaître. Une fois passée la forme en vers du texte, on se laisse facilement embarquer dans une épopée qui nous est familière. Un conseil, alternez la lecture des vers du texte avec quelques épisodes de Kaamelott, histoire de relire la série avec les mêmes fondements qu’Alexandre Astier.

http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade/Le-Livre-du-Graal

 

L’histoire du Proche-Orient. 10 000 ans de civilisation – Hors-série Le Monde/La Vie – 2016

Un hors-série parfait pour prendre enfin le temps de se plonger dans les explications d’une certaine forme de chaos qui anime aujourd’hui le Proche-Orient, sans tomber dans la caricature ou les idées reçues. Il s’agit à la fois d’un recueil d’articles d’universitaires spécialistes de la question, et de cartographies illustrées qui invitent le lecteur à comprendre notamment les modalités de mise en place des limites de cette région du monde. La religion, la géopolitique, le pétrole, l’histoire, tous les sujets y sont abordés et sont très bien exposés. L’avènement de l’Etat islamique, la guerre en Irak et ses prolongements, le jeu des frontières et l’ile d’Israël, etc. : le détail de la complexité des enjeux historiques et politiques de cette région stratégique à l’échelle mondiale permet au lecteur de mieux saisir les différents positionnements de nos gouvernements successifs. Comme l’on peut l’imaginer, la réponse n’est pas aussi simple qu’une frappe militaire ou une déclaration de guerre…à méditer pour une opinion plus mesurée et responsable !

http://boutique.lemonde.fr/le-monde-atlas-histoire-de-proche-orient.html

 

La désobéissance de l’architecte – Renzo Piano, ed. Arléa, 2009

L’un des deux architectes du Centre Pompidou à Paris, sur lequel nous avons écrit la semaine passée, s’est livré à un bref entretien qui revient à la fois sur sa carrière, son parcours et sa philosophie. L’ouvrage est court et se présente sous la forme d’un échange de questions et de réponses présentées par thématiques. L’approche de Renzo Piano, qu’elle concerne la ville ou l’architecture, est toujours saisissante, car l’architecte a beau avoir pris de l’âge, il garde une forme de jeunesse et d’enthousiasme, évitant ainsi le travers de beaucoup de géants en fin de courses qui voient dans le monde de demain un mélange d’apocalypse et de décadence. Une lueur d’espoir pour qui voudrait encore croire que l’avenir appartient à ceux qui le bâtissent (une lapalissade non ?).

http://www.arlea.fr/La-Desobeissance-de-l-architecte

 

//Grégoire BRUZULIER

Image d’en-tête: Martin Parr

 

Publicités

Une réflexion sur “// PRÊT POUR L’ÉTÉ SELON GRÉGOIRE BRUZULIER

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s