// PRÊT POUR L’ÉTÉ SELON CDU

Conseil de l'été Martin Parr Site et Cité
Nouvelle semaine de conseils d’été, à mon tour de vous suggérer quelques idées pour accompagner vos vacances.
 

3 PODCASTS

Allons aux faits – les réalités religieuses par Régis Debray sur France Culture.

A écouter cette série de 5 émissions dédiées à la définition de plusieurs termes des « réalités religieuses ». Vous y trouverez la notion de sacré, de croyance, de religion, de Dieu et de laïcité. Chaque émission dure une heure et approfondie chaque notion en croisant les points de vue. Attention, le contenu est assez dense et soutenu, ce qui rend l’écoute de ce podcast pas vraiment compatible avec une autre activité. Néanmoins Régis Debray expose avec clarté ces principes et fait école sur le sujet, en échos direct avec l’actualité.

Les Pieds sur terre – La colère dans le 16ème par Sonia Kronlund sur France Culture.

Probablement l’un des podcast qui m’a fait le plus frémir de toute l’année. Je me souviens que j’avais voulu en parler sur le blog, mais les mots en venaient pas tant j’étais outrée par les propos entendus, par la violence et l’ignorance dont faisaient preuve les habitants. Dans ce documentaire des Pieds sur Terre, un micro enregistre les conversations qui entourent la réunion de présentation du projet de construction d’un centre d’accueil de sans-abris en lisière du bois de Boulogne, dans le 16e à Paris. Pour rappel, la séance a été suspendue car l’ambiance dérivait vers un climat d’aigreur niant toute volonté d’écoute et d’échange. Comme à son habitude, les Pieds sur Terre prend le parti de livrer l’histoire telle quelle, sans commentaires, constructions, ni jugement. Cela fait froid dans le dos !

Le Génie des Lieux – Les Olympiades ou le collage urbain par Camille Juza

Petite balade architecturale dans le 13e arrondissement de Paris autour du quartier des Olympiades. L’argument de lémission est une présentation d’un programme architectural depuis les principes de conceptions jusqu’à la vie du bâtiment dans le quotidien des habitants. J’ai écouté avec plaisir ce numéro sur les Olympiades, mais je signale aussi celui sur le Centre Pompidou – Machin-Machine  (A écouter après avoir lu notre détour à Beaubourg)

 

 3 ARCHITECTURES

Refuge du Gouter – Chamonix

L’année dernière déjà, je mettais dans mes conseils d’été un refuge de haute montagne dans ma sélection. Je recommence cette année mais avec un autre : le refuge du Goûter. Beaucoup des visiteurs aspirent à y passer une nuit d’escale avant l’ascension du Mont Blanc, mais moi j’aimerais y monter pour observer son architecture. Un ovni en pleine nature semble-t-il de loin, avec ses façades courbes en acier inoxydable. Une prouesse d’ingénierie pour le faire résister aux vents et aux conditions de neiges qui sévissent à 3835m d’altitude.

Mais la portée d’un tel bâtiment questionne aussi le rapport à la montagne et la démocratisation de ses accès. Avec une capacité d’accueil de 120 personnes en été, le refuge du Goûter participe au développement de l’alpinisme de masse avec les débordements qu’on connaît : touristes non expérimentés, affluence dans voie normale du Mont Blanc, accidents, détérioration du paysage… J’ambitionne fortement d’aller méditer tout cela là-haut (un jour).

Les maisons sur pilotis – Bassin d’Arcachon

Curiosités locales seulement accessibles en bateau, les « cabanes tchanquées » sont deux architectures perchées au-dessus de l’eau au milieu du bassin d’Arcachon. Comme pour les refuges, je suis sensible à ce type de bâtiments qui demande une bonne conception de construction pour résister aux éléments naturels et qui invite à une expérience d’habiter unique.

Si je ne suis pas sûre de vouloir m’installer dans une maison dont les accès sont limités et contraints par les marées, je trouverais amusant de tenter l’expérience sur une courte durée (très courte même, avec une tempête à l’extérieur, un bon apéro et un des bouquins évoqué ci-dessus).

Pour complément d’informations, les maisons ne sont pas à visiter, je ne sais même pas si elles sont meublées et équipées. Elles appartiennent depuis peu à la propriété de la commune de la Teste de Buch et sont conservées comme objet de patrimoine.

La cité du Vin – Bordeaux

Sur la route de mes vacances dans le bassin d’Arcachon, je n’ai pas fait d’escale à Bordeaux et pourtant j’aurai aimé visiter la nouvelle Cité du Vin. Inauguré cette année, le bâtiment dessiné par l’agence XTU promet une étonnante visite. Je suis toujours un peu méfiante de ces projets qui se construisent pour devenir un édifice emblématique à forte visibilité et ne développent pas nécessairement un contenu aussi solide que l’enveloppe architecturale. Est-ce le cas pour cette cité du vin ? Si vous l’avez déjà visité, je serai très intéressée d’avoir vos avis en commentaires.

 

3 LIVRES

Blade Runner – Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K.Dick

Un classique de la science fiction pour commencer cette section littéraire et enchanter les vacances. J’ai dévoré ce livre en un weekend entre deux refuges dans le Vercors. Il faut dire qu’il est brillant : du rythme, du suspense, une atmosphère sombre, et la question plus philosophique qu’elle n’y paraît : qu’est-ce qui fait l’humanité ? Est-ce l’apparence physique, l’intelligence ou bien la capacité d’empathie, le pouvoir de ressentir les sentiments des autres ? Dans l’histoire, la définition est unique et delà repose le sort des androïdes rebelles, mais l’auteur ne clôt pas le sujet ainsi et invite le lecteur à s’approprier la question.

Le Sommet des Dieux de Yumemakara Baku

Ce manga m’a été conseillé par une amie qui connaissait mon amour de l’alpinisme et effectivement, j’ai adoré cette série, un vrai coup de cœur ! Tout d’abord il y a l’histoire bien sûr, le récit des ascensions du personnage principal en quête de sommets jamais atteints. Saisissant. Puis le dessin, un trait simple mais qui reproduit à la perfection les paysages montagnards. La majeur partie de l’histoire se déroule au Népal sur des montagnes que je ne connais que de réputation, mais lors d’une expédition du héros sur les Grandes Jorasses à Chamonix, j’ai pu comparé le dessin à la réalité… identique !

Les identités meurtrières de Amin Maalouf

Prochain ouvrage sur ma liste de lecture. Cette fois-ci, il n’est pas question de voyages, ni de rêveries d’altitude, mais d’un sujet ancré dans notre actualité. Dans cet essai, Amin Maalouf questionne la notion d’identité et les conflits qu’elle peut occasionner. Un homme peut-il assumer plusieurs appartenances entre une société d’origine et une société d’adoption ? Peut-il l’assumer sans le support des autres dans leur propension à l’accueil ? Quel est l’effet de la mondialisation qui assoit l’hégémonie d’un modèle plutôt occidental ? Il me tarde de commencer ma lecture pour en connaître plus. Il paraît même qu’il questionne lui aussi la faculté d’empathie, dans la lignée de Blade Runner, je sens que je vais adorer cette lecture.

 

// CDu

Image d’en-tête: Martin Parr

Le petit son de l’été : DIMMI – « Promesses »

Publicités

Une réflexion sur “// PRÊT POUR L’ÉTÉ SELON CDU

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s