// QUAND LES ENFANTS COMMENTENT LES MAÎTRES

Site et Cité art et architecture parole aux enfants

Ca y est la rentrée a commencé, les petits sont rentrés à l’école et les parents reprennent leurs habitudes. C’est également l’occasion de prendre de bonnes résolutions, sur Site[et]Cité, nous en avons pris quelques unes et vous les découvrirez bientôt sur nos pages.

Cette semaine, nous abordons l’architecture en initiation pour le jeune public en utilisant des tableaux mettant l’architecture, d’une façon ou d’une autre, à l’honneur ! L’art en général est source d’inspiration très utilisée par les architectes, que ce soit le cinéma, la littérature, la peinture ou encore la musique. Emmener les enfants dans les musées, les faire parler, nous promet de bons moments devant leurs réactions.

Actuellement pour le projet que je mène, avec une population très éloignée du milieu de l’architecture et parfois de l’art en général, j’utilise des références « artistiques » pour mener avec eux une réflexion sur l’espace, la notion d’habiter, les usages, l’esthétisme, les sensations etc. Leurs remarques et leurs approches sont toujours enrichissantes car elles m’apportent un regard neuf et réinterrogent ses œuvres que je connais et que j’aime.

Pour cette semaine, j’ai proposé à mes compères d’écriture de donner la parole aux enfants « vierges » de toutes connaissances en art et en architecture. A la manière de l’article de CDu Architecture de papier sur les corpus de textes, nous avons sélectionné, elle, Grégoire et moi-même, 5 tableaux que nous aimons et je les ai confronté aux regards des enfants.

De façon individuelle, je leur ai montré les œuvres et leur ai demandé de sélectionner celle qu’ils préféraient et celle qu’ils aimaient le moins, puis de toutes les classer dans leur ordre de préférence, et enfin de parler de ce qu’ils y voient, de leurs impressions, leurs émotions à la manière de la Web Série du Centre Pompidou pour les enfants : Mon Œil.

Comme toujours c’est avec beaucoup de sensibilité et de pertinence que les enfants observent ce qu’on leur présente, prenant le temps qu’il faut pour répondre. D’une certaine façon leurs remarques sont toujours assez censées, certainement bien plus que nous adulte, dont le regard est parfois biaisé. A mon grand étonnement, tous les enfants sont tombés d’accord sur leur tableau préféré et celui qu’ils aimaient le moins !  

Pour vous présenter ce petit commentaire d’œuvre, j’ai confronté au regard de l’adulte connaisseur qui a choisit le tableau le regard de l’enfant. Vous laissant découvrir le TOP 1 à la fin de l’article !

5./ L’anniversaire de Chagall, 1915

Par CDu : « Comme souvent chez Chagall, cette peinture me rend immédiatement joyeuse. Les amoureux tout d’abord qui volent à leurs bisous. Le sol rouge si chaud. La table sous la fenêtre avec sa nappe et ses ustensiles qui paraissent glisser sur l’improbable perspective. Les tentures au mur avec ses motifs chatoyants. Cette pièce apparaît douillette comme un petit nid à l’abri de la ville qui fait grise mine derrière la fenêtre.

Car oui, la grisaille menace partout dans ce tableau. Des taches noires assombrissent l’image, les couleurs gaies sont souvent accompagnées d’une teinte plus sombre qui ternissent l’avenir. Que va-t-il se passer demain pour ce petit couple ? On ne veut pas y penser. Aujourd’hui, c’est le jour de son anniversaire ! »

chagall-lanniversaire

Par L (12 ans 1/2) : «  J’aime pas les personnages, on dirait des fantômes. La femme a l’air étonné, on comprend pas trop ce qui se passe. Tout est déformé, les assiettes et le tabouret sont peints comme si on les voyait de haut alors que le reste est de côté, comme si ça avait été rajouté. Et puis c’est sombre, il y a des ombres par terre et dans les coins, ce n’est pas une pièce où j’aurais envie d’être. Tout est déformé, même la rue dans la fenêtre c’est très bizarre. On peut pas dater ce tableau à cause de cette déformation.»

Par N (9ans) : « J’aime pas du tout, ça fait un peu Moyen-Âge avec à la fois dans la même pièce la cuisine, la petite table où ils mangent, le lit et des tapisseries au mur. La dame je n’aime pas trop comme elle est habillée, ça me tracasse… »

Par C (8ans) :  » J’aime pas trop; c’est trop bizarre, l’homme il est à l’envers on comprend pas trop. J’aime pas la robe de la dame ni son visage, elle a un gros nez et le monsieur il a pas de bras. Il y a une petite cuisine et un fauteuil, alors je pense que la dame elle attend sur le petit fauteuil , quand elle prépare la cuisine et que ça chauffe. »

4./ Les époux Arnolfini de Jan Van Eyck, 1434

Par Grégoire : « Ce tableau m’a toujours frappé par la profonde modernité du message qu’il véhicule. Le sujet est empreint de religieux, mais n’est pourtant pas une scène de la Bible, et l’espace, bien que construit, est totalement quotidien (jusqu’au chien et aux sabots sur le parquet). Une composition impeccable axée sur un point de fuite et une fausse symétrie. La pièce se perçoit légèrement en reflet dans le miroir, avec le peintre, finalement au centre du tableau. Le contraste des ombres des vêtements, du décor et des visages m’interpelle également, on ne sait d’où vient réellement la lumière même s’il existe une fenêtre. Les matières et les couleurs m’intéressent également : pierre, bois, verre, tissu, chaque matière renvoie à un univers que l’on retrouve dans les personnages « .

les-epoux-arnolfini-jan-van-eyck

Par L (12ans ½) : « On dirait qu’ils prêtent serment, ils ont l’air triste ou indifférent alors qu’ils devraient être heureux car ils sont tous les deux en couple, mais ils ont l’air triste. Le monsieur n’a pas l’air très sympa avec sa cape et son chapeau, la dame un peu plus mais son visage n’est pas heureux. A mon avis c’est un tableau qui a été peint au Moyen-Âge à cause de la tenue et de la coiffure de la dame et du lit à baldaquin, du lustre et du chandelier… c’est un tableau vraiment triste. »

Par M (4ans) :  » Lui il est pas gentil, mais elle, elle est gentille. Et mon papa il va m’acheter le même chien. Il est trop mignon le petit chien. »

Par N (9ans) : « Alors là, je ne sais pas quoi dire. C’est trop réel, on dirait une photo c’est pas un dessin. On voit que tout est vrai. Les habits sont pareils. Si c’est un dessin c’est vraiment un pro qui l’a fait. Mais j’aime pas du tout, c’est trop réel. C’est un tableau de notre époque je pense. »

Par C (8ans) :  » Il y a que le petit chien que j’aime. Le monsieur et la dame ils n’ont pas l’air gentils, surtout le monsieur, la dame elle a l’air triste même si elle attend un bébé. On dirait que c’est vieux, toute la chambre, elle fait vieille. Et c’est quoi en bas à gauche? Je croyais que c’était des baskets! ».

3/. La Chambre de Van Gogh,1888

Par APG : « C’est un tableau que j’ai utilisé avec mes groupes de travail pour les interroger sur l’espace minimum de la chambre et de ses usages. Je l’affectionne beaucoup car je trouve la pièce douillette, j’aimerai me plonger dans ce lit mou et disproportionné. Il me rappel la vie étudiante un peu étriqué dans des petits espaces avec pourtant tout le nécessaire à porté de main. Les couleurs sont chaudes, rendant cette pièce profondément chaleureuse.»

la-chambre-van-gogh

Par N (9ans) : « Alors ça j’aime beaucoup, cette vue sur une chambre, j’aime la forme du dessin, tout ça, tout ce qu’on voit ça me plait. Et puis il y a des tableaux dans un tableau et ça, ça me plait. On voit un grand lit, avec des affaires de toilettes, et des grandes portes avec une fenêtre… je peux rien dire de plus, ça me plait c’est tout. »

Par L (12 ans ½) : « C’est comme si on était parti vite, l’endroit a l’air abandonné. Mais ça me gênerait pas d’y dormir. La perspective est quand même un peu bizarre le point de fuite donne une impression de couloir. Je dirais que c’est un tableau de 1900 à cause du coin de toilette, c’est ce qui peut nous donner une idée de la date… ».

Par C (8ans) :  » J’aime trop. J’aime bien le petit tableau au fond, à côté de la porte, on dirait une main avec un ballon et de l’herbe… mais le ciel il est marron? Ou il est bleu? Ça c’est un peu bizarre. Mais j’aime trop le truc pour accroché les habits, les petites chaises et la table. Et puis il y a une grande serviette de douche. Les deux portes c’est pour aller une dans la cuisine et l’autre dans le salon. Et je pense que c’est la chambre du monsieur sur le tableau avec les cheveux marrons. J’aimerais bien dormir dans cette chambre. On doit être bien tranquille quand on est dans la petite chaise ».

2./ L’empire des lumières de Magritte, 1953-1954

Par CDu : « J’aime ce tableau par ces contrastes. Sur un ciel clair garnis de naïfs nuages, se dresse un sombre et inquiétant décor. Il s’agit du profil d’une rue, résidentielle si l’on s’en réfère aux maisons étroites. Quelques lumières sont allumées et tamisées, mais seul le lampadaire éclaire d’une lumière vive qui attire le regard sur ce point du tableau. On s’attend à y voir arriver un personnage et on redoute de savoir si ce sera la victime ou le coupable. Oh oui, je m’imagine des scénarios sur ce décor, il m’inspire des histoires auxquelles je n’aimerais pas participer en chair et en os !! »

magritte-lempire-des-lumieres

Par L (12ans 1/2) : «  J’adore, j’aime les contrastes entre la nuit et le jour. C’est une peinture assez simple, il n’y a pas beaucoup de détails. On ne sait pas si il fait nuit ou si il fait jour. Le bas du tableau avec la rue, on pourrait croire que c’est la nuit car la rue est très sombre, le lampadaire est allumé et des petites fenêtres aussi, le dessin représente un peu comme des silhouettes noires. Et on peut penser que c’est le jour à cause du ciel bleu et des nuages. C’est comme dans un rêve, car ça ne va pas ensemble dans la tête. »

Par N (9ans) : «  C’est un mélange entre le réel et le rêve, on voit des maisons et des nuages, moi ça me fait rêver. On dirait que c’est un peu une photo et un peu une peinture, les nuages c’est pas vraiment des vrais nuages. Et puis c’est un peu un dessin de paysage et moi j’aime bien le paysage. »

Par C (8ans) :  » J’aime pas trop. C’est trop noir, et c’est bizarre le ciel, non j’aime pas du tout ».

1./ Intrior with glass wall, Roy Lichtenstein, 1911

Par Grégoire :  » L’espace est délimité par des lignes noires et des aplats de couleur, les lignes de composition sont axées sur la symétrie induite par le miroir qui pourrait ne pas en être un (la plante sombre dans le centre de la composition masque son propre reflet, semant le doute dans la lecture. Pas d’humains dans le tableau, seulement des objets qui composent l’espace et se répondent entre eux, à la manière d’une partition de musique ou d’un jeu d’échec, chaque objet à sa place, chacun répond à l’autre. Le tableau au-dessus du canapé est lui-même une composition avec un axe de symétrie. Très peu de matières, aucun jeu de lumières mais des lignes de constructions très pures, un ensemble équilibré de correspondances ».

03-interior-with-mirrored-wall-1991

Par L (12 ans ½) : «  C’est celui que je préfère, j’aime les couleurs primaires et le côté très géométrique, mais aussi le côté un peu froid du blanc et du grand miroir qui fait tout le mur. C’est moderne, il n’y a pas beaucoup de détails. On dirait que c’est le salon de gens qui ont de l’argent, tout est bien rangé et il y a des tableaux. Je pense que c’est un tableau qui a été peint plutôt maintenant à cause du mobilier moderne, des tableaux et du grand miroir et puis la façon de dessiner aussi… »

Par C (8ans) :  » Lui j’adore, tout est blanc, il y a un tapis, et il y a rien par terre tout est propre. C’est calme. On dirait que c’est confortable, avec les petits coussins et le fauteuil. Et puis j’aime bien les tableaux, et toute la décoration »

Par N (9 ans) : «  C’est celui que je préfère le plus car tout est bien mit, tout est bien carré. On voit que c’est dessiné. Il y a des tableaux, et j’aime les tableaux dans les tableaux. Et puis c’est pas comme de la vraie peinture. On dirait que c’est de l’imaginaire, jamais il y a un canapé avec juste des traits. Et puis la glace qui reflète c’est bien imaginé. ».

Par M (4ans) :  » Papa, il va m’acheter une maison comme ça! Avec un gros canapé! »


// APG

Le petit son de l’article : « Nina Simone – Sinnerman »

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “// QUAND LES ENFANTS COMMENTENT LES MAÎTRES

  1. Excellente idée ! Voilà un article plein de fraîcheur, regardons le monde avec ces yeux là de temps en temps. pas forcément avec des yeux d’enfants mais avec les yeux de l’autre, regardons différemment !

    J'aime

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s