// BONNES RÉSOLUTIONS

En tête bonnes résolutions siteetcite

1er janvier, lendemain de fête, l’article de jour sera bref mais nous prenons tout de même le temps de poster quelques lignes pour commencer l’année sous de bons hospices.

L’année 2015 s’achève là où commence 2016 et c’est bien !! 2015 nous a fait encaisser une actualité difficile, commençant avec Charlie, finissant avec les attentats de Paris en novembre, l’état d’urgence, les objectifs de la COP 21 et les élections régionales. De l’air !

Nous espérons inaugurer avec 2016 un cycle nouveau où la positivité et l’optimisme seront encouragés.

L’AVENTURE C’EST L’AVENTURE

Sur Site[et]Cité, vous continuerez en tous cas de trouver tous les vendredis un petit billet, léger ou plus engagé, mais toujours assumé, révélant le visage d’une architecture protéiforme et ambitieuse et d’architectes sensibles à l’avenir de leur environnement.

Il n’est pas de formule miracle qui changera du tout au tout les actions humaines comme l’année change de chiffres en passant de 2015 à 2016. Mais tels les colibris de Rahbi, nous acceptons de faire notre part du travail et d’engager un discours sur notre pratique, notre profession et les responsabilités qui incombent à l’architecte et au citoyen dans la construction des villes et des paysages de demain.

A travers nos lectures, nos voyages, nos expériences professionnelles et culturelles, nous continuons de partager entre nous et avec vous, quelques bribes d’architecture.

RÉSOLUTION, ÉVOLUTION

Bien que nous ne croyions pas trop aux bonnes résolutions qui ne tiennent pas jusqu’à la fin du mois, le début de l’année est l’occasion de faire le bilan et de se projeter vers les nouveautés avec le retour d’expérience d’une année supplémentaire.

Côté architecture, nous espérons donc :

DES PROJETS. Certes, c’est la base, car l’architecture n’existe qu’en étant renouvelée et réinventée chaque année en réponse aux besoins nouveaux, mais à cette nécessité s’oppose le bilan réel des architectes impliqués sur les projets de construction. Equipements publics, promotion privée ou construction individuelle, en dehors des limites légales, la participation d’un architecte est un atout à faire-valoir. Si chaque m2 construit se faisait accompagner par un architecte, les 30 000 professionnels du bâtiment auraient du travail à se répartir et nos paysages s’en porteraient peut être mieux.

– DE L’INNOVATION. Au cœur des problématiques d’économie d’énergie et de moyens, la recherche de nouveaux modes de fonctionnement semble indispensable pour envisager l’habitat de demain. L’inventivité ne doit pas se limiter à la production architecturale, mais s’étendre aux modes de vie et de consommation. Transport, densité, centralité, tant de sujets méritent attention pour repenser les modèles et ne pas se résoudre à l’habitude.

– DE LA COHÉRENCE. Dans nos sociétés mondialisées la vitesse avec un grand V est le maître mot. Cette vitesse tous azimuts nous fait souvent perdre le sens des choses en nous éloignant du sensible. Il devient alors nécessaire de revenir à l’essentiel afin de retrouver ce sens perdu dont découle la cohérence, celle qui permettra à tout projet d’être harmonieux dans son ensemble. Comme nous pouvons tous le constater, la cohérence est difficile à atteindre, cependant elle est un challenge qu’il nous faut remporter si l’on désire des villes et des campagnes de qualité.

– DE LA DISCRÉTION. Architecture et sculpture étant deux arts différents, nous voulons lutter contre les projets inutilement ostentatoires. La discrétion en architecture est une qualité déjà évoquée sur Site[et]Cité. La sobriété dans le geste n’empêche pas l’inventivité, la personnalité et l’écriture architecturale, mais veut du bien aux paysages dans lesquels nos petites créations s’insèrent. A votre retenu !

– DE LA FANTAISIE. Non, ce n’est pas antinomique avec le point précédent, la fantaisie est un élément bienfaisant dans nos villes. En petites touches, tels du street art ou quelques projets d’architecture bien ciblés certaines permissions offre le plaisir de la surprise en ville en transgressant les codes esthétiques en vigueur. La fantaisie c’est aussi le droit à l’humour si salvateur même si souvent contesté.

–  DE LA BEAUTÉ. Une notion un peu oubliée, parce qu’on lui attribue un caractère trop subjectif et difficile à évaluer. C’est un peu plus complexe que de remplir un tableau excel ou de calculer une moyenne, mais c’est pourtant une donnée essentielle de l’architecture, de la ville et du paysage : le Beau. Défini par de nombreux théoriciens, le Beau devrait pouvoir faire son grand retour, car c’est avant tout une notion humaniste, proche des territoires, qui touche les habitants. Oui, mais le Beau de qui ? Des architectes ? Des citoyens ? Des élus ?

– DE LA POÉSIE. Au-delà du beau, la poésie est cet instant suspendu qui nous fait rêver et nous transcende, propre à chacun, elle se révèle à nous dans un instant de grâce. Si elle est d’abord littéraire, elle se manifeste dans toutes formes d’art et notamment dans l’architecture. Elle tient à peu de chose, parfois à un détail, à une ambiance, au lieu dans lequel un bâtiment est implanté. Elle rend l’expérience architecturale magique et nous rappelle combien il est en réalité ambitieux de prendre soin du plus petit projet au plus imposant dans l’ensemble de leurs aspects.

Et enfin,

– DE L’ACTION CITOYENNE. De nouvelles lois sortent tous les jours pour encadrer notre profession et la normer, mais nous l’avons déjà écrit sur Site[et]Cité, l’avenir appartient aux citoyens qui agissent et se saisissent des processus de conception. Ce n’est ni de la démagogie, ni de l’angélisme, mais une réalité qui existe à l’état d’embryon et devrait être davantage soutenue : c’est le citoyen qui fabrique la ville, c’est lui qui sera le garant des patrimoines de demain !

Avec tout ça, en tête et au cœur, l’équipe de Site[et]Cité vous souhaite une belle année 2016 !

//APG, CDu et Grégoire

Image à la une: Superstudio « Happy Island »

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “// BONNES RÉSOLUTIONS

  1. Beaux et grand batimens d’éternelle structure
    Superbes de matière et d’ouvrages divers
    Où le plus digne roi qui soit dans l’Univers
    Aux miracles de l’Art fait ceder la Nature

    Beaux parcs et jardins, qui dans vostre closture
    Avez toujours des fleurs et des ombrages vers,
    Non sans quelques Démons qui deffend aux hivers
    D’en effacer jamais l’agréable peinture;

    Lieux qui donnez aux coeurs tant d’aimables desirs,
    […]
    François de Malherbe ( 1555/1628)

    Donnons la parole aux poètes et fêtons les lieux qui nous réjouissent le cœur et les yeux, très belle année à tous !

    J'aime

Réagir à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s